Histoire de Vaucottes

Dans la première moitie du XIX siècle, Vaucottes est réputée être un site sauvage, difficile d’accès et à la nature foisonnante. Vers le milieu du XIX siècle, le site est rattaché à la commune de Vattetot-sur-Mer.

Progressivement, avec l’ouverture des lignes ferroviaires Paris-Dieppe et Paris-Le Havre,  les stations balnéaires se développent rapidement sur la côte normande. Étretat, Dieppe, Fécamp se transforment en sites mondains réputés qui accueillerons bourgeois, aristocrates et artistes venu du monde entier. La Normandie rayonne et inspire, nous sommes aux débuts de l’âge d’or de la Belle Époque

 

Une joyeuse tribu

C’est dans ce décor, que les paysages pittoresques préservés de Vaucottes commencent à attirer en villégiature une joyeuse tribu d’artistes, écrivains, peintres, acteurs et musiciens a la recherche d’authenticité. Parmi ces hôtes illustres : l’écrivain Maurice Leblanc, créateur d’Arsene Lupin, les compositeurs Charles Lefebvre, Grand Prix de Rome en 1870, Édouard Moullé et Amedée Dutacq, le poète et romancier Edmond Haraucourt, le dramaturge Maurice Donnay, la comédienne Cora Laparcerie, l’architecte Camille Albert, qui construisit le fameux Palais Bénédictine à Fécamp, ou encore les peintres Édouard Gelhay et Francois Thevenot.

Cette brillante assemblée contribua au développent de Vaucottes, en se retrouvant le temps d’un été, en pleine tranquillité, à l’ écart des mondanités des stations balnéaires voisines. De luxueuses villas et manoirs se construisent derrières les arbres, à l’abri des regards, par une clientèle choisie soucieuse de préserver son intimité. 

“Nous ouvrons le 01/09/2017”

Un écrin préservé 

Malgré sa proximité avec Étretat et Fécamp, Vaucottes restera jusqu’à aujourd’hui cet écrin préservé de l’urbanisation et de l’histoire tourmentée du XX siècle.

C’est en mémoire à cette belle page de l’histoire, cette interlude de paix, d’optimisme, de prospérité et de créativité artistique qui contribuèrent tant a l’identité de Vaucottes, que nous avons décidé de nommer notre Maison d’Hôtes.